Fédération extérieure de l'UDB / Kevredad diavaez UDB

Fédération extérieure de l'UDB

http://federation-exterieure.udb.bzh

Kevredad diavaez UDB

http://kevredad-diavaez.udb.bzh

 Nous contacter • Mont e darempred ganeomp

Tél : 02 96 61 48 63

Paris. Manifestation pour le mariage pour tous le 27 janvier

AddThis Social Bookmark Button

 

31/01/2013

 

UDB Bretagne Mariage pour Tous à Paris le 27 janvier 2013

Section Paris - Ile de France

AddThis Social Bookmark Button

La fédération extérieure regroupe tous les adhérents hors de Bretagne : en France ou à l'étranger.

Consulter la page Facebook de la section Paris - Ile-de-France

EELV Paris - IDF s'informe sur l'UDB

AddThis Social Bookmark Button

EELV Paris reçoit Nil Caouissin, responsable UDB Ile-de-France, afin de présenter l'UDB.

Lenn muioc'h :EELV Paris - IDF s'informe sur l'UDB

Des géographes critiquent le sacrifice de la Normandie au projet du Grand Paris

AddThis Social Bookmark Button
UDB PARIS11/06/2011

 

 

 

Dans le cadre de la lutte pour la réunification administrative de la Bretagne, l'Union Démocratique Bretonne avait proposé un redécoupage des régions de l'Ouest. Ce plan intégrait notamment une réunification de la Normandie -aujourd'hui divisée entre Haute et Basse Normandie- en partant du constat que la division administrative entraîne une perte de cohésion économique et identitaire des territoires concernés.

Dans une tribune publiée le 8 juin Libération, douze géographes* critiquent le vide politique concernant l'avenir de la Normandie. La Haute Normandie est menacée d'annexion à un "Grand Paris", qui s'étendrait jusqu'au Havre ; projet pharaonique voulu par quelques fonctionnaires et Nicolas Sarkozy pour marquer son mandat, alors même que l'argent manque déjà pour les villes pauvres de banlieue... Quand à la Basse Normandie, elle est reléguée à un vaste "grand ouest" dont le seul point commun serait de réunir les laissés pour compte des ambitions gouvernementales. 

 Les conséquences de cette scission sont bien concrètes : insuffisance des liaisons entre les trois grandes villes normandes, Caen, Rouen et Le Havre, au profit d'une attraction vers la capitale qui vide la Normandie de ses forces vives. Faute de perspectives à l'échelle régionale, de nombreux jeunes émigrent vers l'Ile De France. Alors que l'émigration massive vers Paris au XXe siècle a engendré d'inextricables problèmes d'urbanisme, de cohésion sociale et de transports (dans Paris même, les transports sont régulièrement congestionnés malgré la densité du réseau, et un plan de plus de vingt milliards d'euros a été adopté pour mieux desservir les villes de banlieue... sans satisfaire personne), est il vraiment raisonnable de continuer à accentuer les déséquilibres pour satisfaire la volonté de puissance de quelques technocrates ? 

Les auteurs ne réclament pas ouvertement la réunification de La Normandie, mais cette revendication peut se lire en creux dans tout l'article. Ils y rappellent la profondeur historique et culturelle de la région et regrettent son lent démembrement. Les Normands ne semblent avoir le choix qu'entre l'annexion à la région parisienne et le déclin économique, irrémédiable si un projet d'avenir collectif ne vient pas transformer les vieilles industries appelées à disparaître (pétrole, nucléaire...). 

Cette situation, qui rappelle celle de la Bretagne, divisée depuis le régime de Vichy, valide l'analyse de l'Union Démocratique Bretonne selon laquelle la conformité du découpage des régions avec leur réalité historique et culturelle conditionne la cohésion économique et sociale des territoires.

 

  • "Régions : les géographes veulent ouvrir le débat", par Arnaud Brennetot (Rouen), Madeleine Brocard (Le Havre), Pascal Buléon (Caen), Michel Bussi (Rouen), Sophie de Ruffray (Rouen), Anne-Marie Fixot (Caen), Armand Frémond (Caen et Paris), François.J Gay (Rouen), Yves Guermond (Rouen), Robert Hérin (Caen) Bruno Lecoquierre (Le Havre), Laurent Lévèque (Le Havre).

 

Section Paris Ile-de-France de l'Union Démocratique Bretonne

Maison de l’Histoire de France : un projet réducteur et bâclé

AddThis Social Bookmark Button

31/01/2011

 

 

 

Après la polémique sur les lois mémorielles, l'idée sinistre de faire parrainer par des écoliers les enfants déportés et tués dans les camps de concentration, et après l'échec d'une tentative d'instaurer un culte de Guy Môquet, on aurait pu espérer que le Président de la République allait enfin laisser les historiens faire sereinement leur travail, sans se voir imposer une Histoire officielle.

Las. Une fois de plus Nicolas Sarkozy a tenu à marquer son territoire, en décidant de créer une "Maison de l'Histoire de France". Non seulement ce projet brouillon accumule les problèmes techniques - la "maison" est prévue sur le site même des Archives Nationales, ce qui ne sera pas sans conséquences sur les conditions de conservation de documents- mais il est une nouvelle tentative d'imposer une identité figée aux peuples et aux citoyens administrés par l'État français. Quand au choix du lieu, il montre bien à quel point on fait prévaloir une vision de la mémoire sur le travail scientifique des historiens.
Cette conception de l'Histoire, vue comme une juxtaposition d'évènements mémorables plus que comme une explication du monde, est aussi dommageable à l'enseignement de la discipline : manque de cohérence et de suivi des programmes, focalisation sur quelques passages obligés comme Versailles, qui prennent une place démesurée et empêchent de boucler les programmes…

L'idée même d'histoire de France, qui n'a pas grand sens avant le milieu du Moyen Âge, tend plaquer des schémas tardifs sur les réalités d'autres époques et à encourager le tropisme des Français à imaginer une France avant la France, incarnée par les Gaulois, les Mérovingiens ou encore le royaume formé après le partage de Verdun, et comme si la France actuelle était l'aboutissement naturel d'une Histoire à sens unique.

Après le ministère de l'Immigration et de l'Identité Nationale, voilà donc une "Maison de l'Histoire de France", prolongement plus sournois d'une politique d'assimilation et d'homogénéisation culturelle. On peut déjà prédire qu'il n'y sera fait aucune mention des dégâts causés par le centralisme et l'assimilation forcée des peuples dominés par la monarchie puis la République française, que ce soient ceux d'Outre-Mer ou de "métropole". Le choix de Paris pour implanter cette maison symbolise bien la permanence d'une conception jacobine et dominatrice de l'Histoire dans la classe politique française.

Pour la section francilienne de l'Union Démocratique Bretonne, le pouvoir doit cesser d' instrumentaliser l'Histoire pour en imposer sa vision réductrice et intolérante, et doit arrêter de perturber le travail des historiens en général et du personnel des Archives en particulier. Nous leur apportons d'ailleurs notre soutien pour leur lutte contre le projet.



Section Paris-Île de France de l'Union Démocratique Bretonne.

Rencontre avec un représentant mapuche

AddThis Social Bookmark Button
21/07/2008
 

Gael Briand et Gustavo Kilakeo


Deux jeunes de l'UDB se sont joints à la délégation de l'UDB qui rencontrait Gustavo Kilakeo, président du parti Wallmapuwen lundi 21 juillet 2008. Jef Monnier et Gael Briand ont bu avec avidité les paroles de ce représentant du peuple mapuche, véritable leçon de géopolitique pour des européens qui ne voient l'Amérique du Sud que depuis les journaux.

Le prochain numéro du Peuple Breton développera cette troisième rencontre avec ce nouveau parti et abordera les coopérations que l'UDB et le Wallmapuwen comptent tenter de mettre en place. Mona Bras, porte-parole du parti et conseillère régionale ainsi que Nicole Logeais, responsable des affaires internationales de l'UDB les accompagnaient pour échanger sur nos situations respectives.

Une chose est certaine: la place des minorités n'est pas meilleure au Chili qu'en France! La repression se fait au nom du modèle économique et la constitution d'un parti politique relève du chemin de croix dans ce Chili qui joue le bipartisme. Malgré l'arrivée au pouvoir de Bachelet, la Constitution chilienne datant de Pinochet n'a pas évolué. 

L'UDBy n'oublie pas de saluer le traducteur Claudio.

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Hor c’houlzadoù
Gant UDB

• L'Unvaniezh Demokratel Breizh • L'UDB Yaouank • Régions et Peuples Solidaires • Emglev Libr Europa • Ar c'hannad Paul Molac • Dilennidi-rannvro UDB •  Dilennidi-gêr UDB •



Blog an dilennadeg Europa 2014

Gerioù-alc’hwez