Ligne ferroviaire Landerneau-Quimper : les enjeux sont largement sous-évalués

AddThis Social Bookmark Button

 

01/07/2016

 

A lire les déclarations de la droite au conseil départemental du Finistère, hostile à une remise en état de la ligne ferroviaire Landerneau-Quimper au prétexte de l’existence d’une offre de bus, on réalise que les enjeux de ce chantier sont largement sous-évalués.

 

En effet, s’il s’agit certes de permettre aux Finistériens habitant le long de l’axe Quimper-Landerneau-Brest de se déplacer autrement qu’en voiture ou en bus, il y a bien d’autres enjeux à prendre en compte, lourds de conséquence pour le Finistère et la cohésion de la Bretagne :

 

  • doter la Bretagne d’une boucle ferroviaire complète, une boucle qui sortirait Brest comme Quimper de leur situation de terminus, de culs-de-sac ferroviaires,

 

  • permettre aux Finistériens de se déplacer vers la Bretagne nord comme vers la Bretagne sud autrement que par la route, un « luxe » qui est le quotidien des Rennais et des Nantais,

 

  • anticiper la saturation du réseau routier finistérien et ses conséquences. Car sans une offre ferroviaire dynamique sur la ligne Quimper-Landerneau, quelle réponse les collectivités du Finistère pourraient-elles apporter à la congestion prévisible de la RN 165 ? Doubler les voies routières? Construire de nouveaux ouvrages d'art ? Pour quel coût et à quel prix pour l'environnement et la qualité de vie ?

 

  • garantir aux Finistériens la continuité du service ferroviaire en cas d'accident majeur sur un des deux axes Brest-Rennes et Quimper-Rennes/Nantes. L'effondrement d'une falaise au-dessus de la gare de Morlaix, en janvier 2013, a prouvé que ce n’était pas une vue de l’esprit. Et le risque vaut pour les voyageurs comme pour le fret.

 

  • enfin, parce qu'il faut aussi penser à des échéances plus lointaines, si l'on veut que l'aéroport de Brest-Guipavas soit conforté dans sa position de premier aéroport de la Bretagne administrative, alors il faudra penser à des connexions entre l'aéroport et le réseau ferroviaire. Si ce n'est pas demain, ce sera après-demain. Des liaisons ferroviaires de qualité entre Brest/Landerneau et Quimper, et via Quimper avec toute la Bretagne sud, serait un atout indéniable pour disposer en Bretagne occidentale d'un aéroport qui puisse offrir des liaisons directes régulières avec l’Europe.

 

 

 

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Tweetoù an dilennidi

Ana SOHIER

RT @Gwenvael1917: La métropolisation c'est: concentration de l'activité et accroissement du temps de circulation et de la pollution ! http…

Ana SOHIER

RT @troadecch: Invité à Paris par la PDG de France Televisions, j'ai demandé la création de vraies TV régionales de plein exercice https://…

yannsyz

Vu à Nantes, allégorie de la présidentielle : chacun son panier dans son coin, sans inter-action avec l'autre. https://t.co/6TA8kaQzVc

yannsyz

Quand tu vois qui sont les deux en tête du sondage hier, tu te dis que Hollande n' avait pas assez de casseroles pour avoir une chance.

Hor c’houlzadoù
Gant UDB

• L'Unvaniezh Demokratel Breizh • L'UDB Yaouank • Régions et Peuples Solidaires • Emglev Libr Europa • Ar c'hannad Paul Molac • Dilennidi-rannvro UDB •  Dilennidi-gêr UDB •



Blog an dilennadeg Europa 2014

Gerioù-alc’hwez