Proposition de loi d’Annie Le Houérou sur les langues régionales : une manœuvre électorale

AddThis Social Bookmark Button

 

 

Ce mardi 31 janvier 63 députés ont voté les trois derniers articles de la proposition de loi sur les langues régionales d’Annie Le Houérou.

 

Un vote absurde puisque ce texte adopté moins d’un mois avant la clôture de la session parlementaire n’a aucune chance de faire la navette Assemblée-Sénat. Pourquoi ne pas avoir proposé ce texte en 2012 au début de la législature ?

 

A lʼapproche des élections législatives comment de pas penser à une manœuvre électorale. Le refus par le parti socialiste de ratifier la charte Européenne des langues régionales et minoritaires a déjà démontré quʼil ne faut rien espérer de Paris. Nous attendons en revanche de véritables progrès de la part des collectivités locales bretonnes.

 

En centre Bretagne nous attendons toujours le respect de l’engagement pris, par Alain Guéguen, suppléant d’Annie Le Houérou  pour les prochaines législatives, de faire signer la charte « Ya ! d’ar brezhoneg » par la commune de Plouguernével… et que dire de la CCKB, lors de la cérémonie des vœux, le président, Jean-Yves Philippe, n’a pas une seule fois évoqué l’avenir de la langue bretonne…

 

Nous demandons des actes sur le terrain pas des effets de manche à l’Assemblée Nationale.

 

Pour l’UDB Kreiz Breizh : Hervé Le Gall

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs