Fédération UDB Ille-et-Vilaine / Kevredad UDB Il-ha-Gwilen

Fédération UDB Ille-et-Vilaine

http://ille-et-vilaine.udb.bzh

Kevredad UDB Il-ha-Gwilen

 http://il-ha-gwilen.udb.bzh

Nous contacter • Mont e darempred ganeomp

Facebook

 

Responsables fédéraux Responsables des sections

Responsable fédérale : Valérie Coussinet

Représentant fédéral au Bureau Politique : Fabrice Dalino

Secrétaire fédérale : Éliane Leclercq

Secrétaire fédéral adjoint : Jean-François Lugué

Trésorier fédéral : Joël Martini

Responsable Presse : Alain Cedelle

Pays de Brocéliande : Michel Génin

Pays de Rennes : Jef Monnier

Pays de Saint-Malo : Joël Martini

Pays de Redon : Jean-François Le Moigne


  

"Avec la LGV il sera plus rapide d’aller à Paris que d’aller à Nantes !"

AddThis Social Bookmark Button

 



Mme la Maire, Chers Collègues,


A quelques jours de la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse Paris-Rennes, j'aimerais réaffirmer notre souhait de voir le réseau de transport public ferroviaire se développer de manière plus homogène sur le territoire, au-delà des axes « Paris-Province » où finalement, les villes comme Rennes et Nantes deviennent une banlieue Parisienne, au détriment d'autres liens entre les villes qui constituent l'armature urbaine de la Bretagne.


Malgré ce que l'on essaye de nous faire croire, ce développement cause une fracture territoriale, et accentue les inégalités sociales. Début juillet les parisiens pourront se rendre à Rennes en 1h25. Le gain de temps d'une demi-heure a entrainé une augmentation des prix des billets, des prix qui oscillent de manière rchique en fonction de la date, et qui ne permettent pas à tous d'en profiter régulièrement. Quel est l’avis des premiers concernés : les lycéens, les étudiants, les travailleurs et les salariés bretons qui utilisent le train comme mode de transport journalier, et qui pourraient se voir ainsi exclu ?


La ligne va coûter environ 3 milliard d’euros, payée par les contribuables, particulièrement ceux de Bretagne administrative puisque la région et les collectivités participent à un tiers de l'investissement. À 100 millions d’euros, on peut dire que la minute gagnée coûte chère !


La ligne Nantes – Rennes, les liaisons entre Rennes Nantes et Châteaubriant ou encore la ligne Quimper - Brest sont mis de côtés, alors que ce sont ses liens qui font vivre bon nombre de territoires. Avec la LGV il sera plus rapide d’aller à Paris que d’aller à Nantes !


Nous souhaiterions donc que la Région et la SNCF repensent leur politique en incluant ses habitants. Peut-être que Rennes métropole aurait pu faire une campagne de communication moins onéreuse et s'investir politiquement pour que ce service public profite à tous, et pas seulement aux entrepreneurs parisiens ou lyonnais. L'investissement de notre métropole dans ce projet nous montre une fois de plus à quel point il est urgent de pouvoir donner la parole aux habitants.


Ana SOHIER, conseillère municipale UDB à la Ville de Rennes

 

Signature de la charte « Ya d’ar brezhoneg » par l’UBO : une avancée à souligner.

AddThis Social Bookmark Button

 

La section de l’Union démocratique bretonne (UDB) du pays de Brest exprime sa vive satisfaction à la suite de la signature par l’Université de Bretagne Occidentale de la charte Oui au breton / Ya d’ar brezhoneg.

 

Les universités bretonnes étaient jusqu’à présent très en retrait en matière de valorisation de la langue bretonne, alors qu’elles auraient pu et dû en être le fer de lance. Certes, l’université de Rennes a signé la charte dès 2008, mais ses engagements sont restés, pour l’essentiel, lettre morte.

 

À l’université de Bretagne occidentale, la situation n’est aujourd’hui guère brillante, puisque, si l’on excepte la faculté des lettres et sciences humaines, le peu de breton présent dans l’espace public a été quasiment éliminé au fil des années.

 

Deux des six engagements pris par l’UBO nous semblent particulièrement importants : la mise en place d’une signalisation bilingue, qui permettra une visibilité de breton au quotidien, et, surtout, l’ouverture de cours de breton à tous les étudiants de l’UBO. Nous espérons que ces engagements se concrétiseront rapidement et qu’il ne s’agit que de la première étape d’une démarche ambitieuse de valorisation et de promotion du breton à l’université.

 

Maxime Touzé pour la section UDB du pays de Brest.

 

Perte économique durant la mobilisation contre la loi dite « Travail » : à qui la faute ?

AddThis Social Bookmark Button

 

 

Rennes, le 13 septembre 2016

 

Hasard du calendrier ? L’État vient d’annoncer le déblocage d’une somme de 600000 € pour indemniser les commerçants ayant subi une perte de plus de 30 % sur leur chiffre d’affaires durant la mobilisation contre la loi dite « Travail ». Au-delà du côté électoraliste et opportuniste de cette annonce à la veille d’une nouvelle mobilisation, l’UDB, qui a participé aux actions précédentes, souhaite poser de simples questions : qui des manifestants ou du dispositif sécuritaire anxiogène a dissuadé les rennais de consommer au centre-ville ? Combien a coûté ce déploiement absurde des forces de police qui soit dit en passant n’a pas empêché les dégradations ? Enfin, comment sera faite la différence entre les commerçants indépendants et les succursales locales des institutions financières libérales qui sont à la source de la situation dans laquelle se trouvent les travailleurs ?

 

Pour l’UDB,

le responsable de la section, Jef Monnier

UDB Rennes - Manifestation pour la libération de Lorentxa Guimon

AddThis Social Bookmark Button

17/02/2016

 

L'Union démocratique bretonne participera à la manifestation réclamant la libération de Lorentxa Guimon ce samedi 20 février à Rennes.

 

Alors qu'un processus de paix est cours au Pays-Basque depuis plusieurs années malgré l'absence d'effort des états espagnol et français ; alors que l'état de santé de Lorentxa, gravement malade, est incompatible avec son incarcération ; Lorentxa Guimon est l'objet d'un acharnement inutile, contre-productif et lamentable de la part du parquet. En effet, sans cet acharnement, Lorentxa serait libérable depuis une décision de justice du 24 novembre dernier.

 

L'état français prétend ne pas avoir de prisonnier politique dans ses prisons. Pourtant il traite certains de ses détenus de façon indigne, et ce pour des raisons précisément politiques.

 

L'UDB appelle toutes celles et ceux qui sont attachés à la dignité humaine, à la paix et à la démocratie, à venir manifester ce samedi 20 février à 14h Place de la mairie à Rennes pour demander la libération immédiate de Lorentxa Guimon

 

Jef Monnier, responsable de la section de Rennes de l'UDB

Inès Ben Said - Lemonnier doit pouvoir rester en Bretagne‏

AddThis Social Bookmark Button

01/04/2015

La section de l'UDB Pays de Rennes s'indigne de la décision de la préfecture d'Ille-et-Vilaine de relancer une obligation de quitter le territoire à l'encontre d'Inès Ben Said-Lemonnier. Cette étudiante d'origine tunisienne, suivant un cursus universitaire à Rennes 1, avait pourtant obtenu des gages de la préfecture suite à l'intervention d'élu-e-s (dont Paul Molac et Herri Gourmelen) et d'enseignants. Mariée ce samedi, elle a appris ce lundi la décision de la préfecture.

Lire la suite : Inès Ben Said - Lemonnier doit pouvoir rester en Bretagne‏

L'UDB présente dans cinq cantons en Ille-et-Vilaine

AddThis Social Bookmark Button

 

10/02/2015

La fédération d'Ille-et-Vilaine de l'Union démocratique bretonne sera présente aux élections départementales de mars prochain sur les cantons de Rennes 3 (Le Blosne-Chantepie), Rennes 5 (Bréquigny-Saint Jacques de la Lande), Montfort, Combourg et Melesse. Des démarches sont en cours sur d'autres cantons où des candidatures sont encore envisageables.

 

L'UDB défendra l'idée d'une Assemblée de Bretagne fusionnant les cinq conseils départementaux et le conseil régional de Bretagne pour un lien plus direct entre les habitants et les politiques. Pour l'UDB, cette Assemblée doit être au service d'un projet de société dans lequel les territoires, mais aussi les individus, ne seraient plus en compétition contrairement à la métropolisation qui marginalise les personnes les plus pauvres et créée une fracture entre grandes villes et campagnes.

 

Pour l'UDB, l'austérité imposée par le gouvernement fait payer les erreurs de l’État aux collectivités territoriales. Ces coupes budgétaires remettent en question le bon fonctionnement des services publics. Pourtant, les Bretons ont tous les atouts permettant de décider eux-mêmes des politiques à mener. C'est dans cet esprit que l'UDB a tenu, au-delà de ses militants, à rassembler sur ses listes des citoyens de gauche partageant les mêmes idées et valeurs.

 

Valérie COUSSINET, responsable fédérale de l'UDB Ille-et-Vilaine

UDB Saint Malo : Quel avenir pour la zone industrielle sud?

AddThis Social Bookmark Button

 

19-12-2014

 

La presse s'est fait l'écho, récemment, de différents projets immobiliers dans le quartier de la Découverte. Ce quartier est en pleine restructuration depuis plus de 6 ans et il a bénéficié des financements publics accordés dans le cadre de l'ANRU. Rénovation urbaine, désenclavement, aménagement routier redonnent une nouvelle attractivité à ce quartier qui attire de nouveaux habitants et suscite de nouveaux projets.



Cette attractivité n'est pas sans avoir des effets sur la zone industrielle sud de Saint-Malo, du moins dans sa partie jouxtant la Découverte, le long de l'avenue Général de Gaulle qui à terme deviendra un véritable boulevard urbain lorsque la nouvelle pénétrante sera réalisée.

 

Lire la suite : UDB Saint Malo : Quel avenir pour la zone industrielle sud?

UDB Rennes : Conférence sur le Rojava à Rennes

AddThis Social Bookmark Button

 

25-11-2014

Dans le cadre de la 10° édition de la semaine internationale de  la MIR de Rennes, les Amitiés kurdes de Bretagne et Amara organisaient le lundi 24 Novembre une conférence avec Mr Khaled Issa, représentant du  PYD (parti de l'union démocratique du Rojava - Kurdistan syrien) exilé  politique pendant 30 ans jusqu'en mars 2011. 


Il a d'abord rappelé  l'histoire du Kurdistan  depuis l'empire ottoman et les différentes répressions en particulier dans l’État syrien : suppression de la nationalité, arabisation forcée, confiscation des terres...  Le Rojava,  3,5 millions d'habitants est un territoire multi culturel  et multi  religieux. Le PYD ( parti de l'union démocratique) est créé en  2003 et a construit des organisations parallèles à partir de 2007 mais avait de nombreux emprisonnés quand éclate la révolte en Syrie en mars 2011.

Lire la suite : UDB Rennes : Conférence sur le Rojava à Rennes

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs