Fédération UDB Loire-Atlantique / Kevredad UDB Liger-Atlantel

Fédération UDB Loire-Atlantique

Nous contacter • http://loire-atlantique.udb-bzh.net

Kevredad UDB Liger-Atlantel

Mont e darempred ganeomp • http://liger-atlantel.udb-bzh.net

Blog des élus municipaux de l'UDB - Loire-Atlantique

Blog dilennidi-gêr UDB - Liger-Atlantel

Facebook : facebook.com/udbloireatlantique • Twitter : twitter.com/UDB44 

4 rue Menou 44000 Nantes

Tel : 09 80 99 93 06 

Responsables fédéraux Référents locaux

Responsable fédéral : Michel Beaupré

Secrétaire fédéral : Pierre-Emmanuel Marais

Trésorier fédéral : Hervé Carro

Responsable presse : Yannick Queré

Ancenis - Châteaubriant. Jean-Luc Pellerin

Pays de Nantes. Aurélien Boulé

Pays de Saint-Nazaire - Presqu'ile. Pierre Even.

 


 

Michel Beaupré, candidat de Oui la Bretagne dans la circonscription de Nantes-Orvault

AddThis Social Bookmark Button


Michel Beaupré, responsable fédéral de l'UDB Loire-Atlantique et directeur d'école publique, sera le candidat de Oui la Bretagne dans la circonscription de Nantes-Orvault aux élections législatives avec Clara Levrel en suppléante.

Si l'UDB, membre de la plate-forme Oui la Bretagne avait, dans un premier temps, engagé des discussions en vue de soutenir François De Rugy, député sortant, celles-ci n'ont pas abouti.

Le ralliement de M. De Rugy à Emmanuel Macron, contrairement à son engagement pris devant les français de soutenir le gagnant de la primaire du PS, ne correspond ni à notre conception du respect de la parole donnée, ni à nos valeurs.

La plateforme Oui la Bretagne portera donc elle-même ses propositions pour une France fédérale, solidaire et écologiste dans une Europe unie et, elle aussi, solidaire.

Le Département de Loire-Atlantique perd-il ses langues ?

AddThis Social Bookmark Button

 

A gauche l'actuel panneau, à droite un exemple de l'ancien modèle

Avant, en venant de Redon, il y avait un panneau bilingue avec notamment la mention "Degemer mat e Liger-Atlantel/Bienvenue en Loire-Atlantique".

Le Département a-t-il fait poser un panneau monolingue pour surfer sur la tendance actuelle portée par les candidats souverainistes aux Présidentielles, à savoir la projection vers un territoire uniformisé, monolithique et monolingue ?

La fédération UDB de Loire-Atlantique ne peut pas le croire alors que Philippe Grosvalet s'est engagé fortement aux côtés de la Présidente de Nantes métropole, Johanna Rolland pour soutenir le centre culturel breton Yezhoù-ha-Sevenadur.

La Fédération UDB de Loire-Atlantique souhaite que comme l'avait fait son ancien président, le socialiste Patrick Mareschal, les entrées du cinquième département breton puissent être bilingues à l'heure où la Ville de Nantes pose des plaques de rues français-breton dans son centre ville.

 
Michel Beaupré
Responable fédéral de l'UDB Loire-Atlantique

La Loire-Atlantique : un territoire vendéen pour le Crédit Agricole ?

AddThis Social Bookmark Button

 

Le Crédit Agricole Atlantique Vendée (44 & 85) a-t-il perdu ses repères ou affiche-t-il clairement sa volonté de faire de la Loire-Atlantique une succursale culturelle et identitaire de la Vendée ?

En effet, ses clients de Loire-Atlantique se voient proposer l'opportunité d' « Affichez les couleurs de [leur] région ! » en souscrivant à une carte arborée de l'emblème de la Vendée, et d' « apporter [leur] soutien actif et concret au développement local ». Proposition qui pourrait paraître intéressante si elle était réservée aux clients vendéens, mais qui interpelle alors que parallèlement les clients de Loire-Atlantique se voient refuser l'accès aux cartes aux couleurs de la Bretagne, disponible en Région Bretagne.

Notamment sous le prétexte que « la Loire Atlantique n'est pas en Bretagne » (cf. différents retours de clients outragés formulés auprès de l'UDB). Devrions-nous alors comprendre que, pour le Crédit Agricole, la Loire-Atlantique est en Vendée ?

Cette méprise, si elle n'était qu'anecdotique, illustre au contraire un mouvement de fond sourd et pernicieux qui vise à mépriser et effacer l'identité bretonne de Loire-Atlantique. Au profit d'un hégémonisme culturel vendéen de bon aloi.

Alors que la culture et la langue bretonne connaissent une véritable vitalité en Loire-Atlantique, et que de nombreuses entreprises ont adhéré à Produit en Bretagne, la Fédération UDB de Loire-Atlantique souhaite que le Crédit Agricole Atlantique Vendée revoit sa position en donnant le droit à ses clients de Loire-Atlantique de jouir pleinement de la reconnaissance et de la valorisation de leur identité bretonne.
 
Michel Beaupré
Responsable fédéral de l'UDB Loire-Atlantique

Appel au rassemblement contre l'extrême-droite ce vendredi

AddThis Social Bookmark Button

 

 

La fédération de l'Union démocratique bretonne de Loire-Atlantique appelle à rejoindre les collectifs antifascistes nantais le vendredi 3 février à 19h place Viarme pour protester contre la tenue de la conférence organisée par le site Breizh-Info "immigration une catastrophe, que faire ?".


L'UDB a toujours été de tous les combats face à l'extrême droite qu'elle se revendique française ou bretonne.


Dans l'article 6  de sa charte, l'UDB "condamne toute forme de dégradation de la personne humaine, notamment le racisme, le fascisme et les totalitarismes de toute nature. Elle œuvre pour l'établissement d'un régime résolument démocratique tant sur le plan individuel que collectif".

Rassemblement pour un accueil décent de toutes les personnes sans-abris

AddThis Social Bookmark Button

 


L'UDB Loire-Atlantique appelle à participer à un rassemblement pour l'hébergement des personnes sans-abri ce samedi 26 novembre, à 15H, au miroir d'eau, face au château des Ducs de Bretagne.

Ci-dessous le texte d'appel au rassemblement.


Pour un accueil décent de toutes les personnes sans-abris

 

Ils sont les survivants des drames de la Méditerranée, que l'on vous montre tous les jours à la télévision, qui ont franchi les barrières de l'Europe au péril de leur vie, et vivent à Nantes près de nous, avec nous. Ils-elles s'appellent Osman, Mamadou, Zayane, Zineb, Azar... Ce sont des adultes, des enfants ou des adolescent-e-s, venu-e-s seul-e-s ou en famille. 

Ils souhaitent se construire un avenir à Nantes, vous rencontrer, échanger, partager.

Ils vivent à la rue, dans des squats indignes, sous des tentes, ou se maintiennent dans des hôtels et des CADA (Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile) avec la menace d'être expulsé-e-s n'importe quand.

Des associations, des collectifs, des citoyens se mobilisent depuis plus de 4 ans pour que la Ville de Nantes, l'État, le Conseil départemental répondent enfin à leur obligation de mise à l'abri.

Ces personnes en attente de solutions d'accueil ne peuvent se contenter de déclarations quand l'hiver arrive. Il leur faut un logement effectif et pérenne.

Le droit au logement est un droit universel garanti par la Constitution et de nombreux textes internationaux.

 Des centaines de personnes à la rue à Nantes, c'est inacceptable et indigne d'une agglomération aussi riche et qui compte plus de 600 000 habitants, indigne d'une agglomération comme la nôtre qui se dit « amie des enfants » et a obtenu le « label diversité ».

Nos différentes mobilisations et interpellations n'ont pas été entendues jusqu'ici. 

Vous êtes citoyenne ou citoyen nantais, vous souhaitez vous mobiliser, aider, démontrer que la ville de Nantes peut être accueillante, ouverte, respectueuse des droits des personnes, des conventions internationales des droits de l'homme et des droits de l'enfant.

Nous avons besoin de votre mobilisation pour la mise en place DE TOUTE URGENCE, par les pouvoirs publics, de solutions concrètes d'hébergement et d'accueil pour toutes les personnes à la rue.

 

RASSEMBLEMENT LE 26 NOVEMBRE A 15 HEURES

 AU MIROIR D'EAU A NANTES


Organisations participantes :

CIMADE, Collectif de Soutien aux Expulsés de la rue des Stocks, Collectif MIE, CSF, Culture en Marche, DAL, EELV, Ensemble, GASPROM, LDH, Logis St Jean, Médecins du Monde, MRAP, UDB

Des citoyens et citoyennes solidaires, des résidents du squat de Doulon.

 

La vente d'un document historique sur ebay est la marque d'un mépris pour l'histoire bretonne.

AddThis Social Bookmark Button



Un manuscrit du XVème siècle (1424) signé de la main du Duc de Bretagne Jean V, est proposé sur e-bay ! Jean V fait partie de l'histoire de la capitale historique de la Bretagne, il est décédé au manoir de la touche où une plaque commémorative rappelle l'événement.


Bien sûr, il est difficile d’authentifier sur internet un tel document, ni même de savoir s’il a une quelconque valeur. Cette mise en vente marque cependant le mépris général pour l'histoire de Bretagne. Pourrait-on imaginer qu'un document signé par un quelconque roi de France soit mis en vente par la multinationale e-bay ?


Mis aux enchères, le manuscrit a atteint pour le moment la somme extravagante de 2010 €. Une chose est certaine : cette petite annonce nous rappelle tristement à quel point le patrimoine historique breton est méprisé, que son commerce peut se faire en toute impunité puisque le peuple sur lequel le duc a régné n’existe plus officiellement et qu’à ce titre, il ne peut en revendiquer son recouvrement. La place de ce document, devrait être au Musée du château des ducs de Bretagne à Nantes ou au Musée de Bretagne à Rennes, au bénéfice des habitants des cinq départements bretons !

Appel de l'UDB Loire-Atlantique à manifester pour la réunification de la Bretagne.

AddThis Social Bookmark Button

 

 
La réforme territoriale de 2014 a été un déni total de démocratie mais il est encore temps de se manifester pour faire jouer le droit d'option qui permet à des départements, jusqu'en 2019, de choisir la région avec laquelle ils souhaitent partager un avenir commun et un développement économique dynamique.

L'UDB Loire-Atlantique appelle à se réunir massivement le samedi 24 septembre, place de la Petite Hollande, pour obliger les décideurs politiques à prendre en compte la légitime revendication de réunification de la Bretagne.

Michel Beaupré, responsable fédéral de l'UDB Loire-Atlantique

Bretagne Vivante, victime de la partition administrative de la Bretagne.

AddThis Social Bookmark Button

 


L'association Bretagne Vivante, forte de presque 3000 adhérents qui agit depuis bientôt 60 ans sur les 5 départements bretons s'est vue retirer son agrément "protection de l'environnement" en Loire-Atlantique.

Cette décision issue d'un parcours administratif ubuesque où l'on refuse à une association un agrément au motif qu'elle ne se conforme pas précisément aux limites administratives des régions est indigne.

L'écologie n'a que faire des limites territoriales décidées dans des bureaux parisiens et changés du jour au lendemain sans consultation populaire. Les associations doivent pouvoir agir sur le territoire qu'elles considèrent le plus propice à leur action.

L'UDB qui, comme Bretagne Vivante, est organisée sur les cinq départements bretons, apporte tout son soutien à cette association et aux autres qui se verraient imposer un cadre d'action non-choisi.

 

Loire-Atlantique

09.80.99.93.06

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs