Fédération UDB Rance-Penthièvre / Kevredad UDB Renk-Pentevr

Fédération UDB Rance-Penthièvre

http://rance-penthievre.udb.bzh 

Kevredad UDB Renk-Pentevr

http://renk-pentevr.udb.bzh 

Nous contacter • Mont e darempred ganeomp

9 rue Pinot Duclos 22000 Saint-Brieuc • Tél : 02 96 61 48 63

 

Responsables fédéraux Responsables des sections

Responsable fédéral : Benoit Montagné

Second représentant fédéral : Thierry Stiefvater

Secrétaire fédéral : Lionel Rat

Secrétaire fédérale adjointe : Annie Periou

Trésorier fédéral : Emmanuel Bellec

Responsable Presse : Perig Gregam

Pays de Saint-Brieuc.

Pays de Dinan.

  


  

Le FN n'est et ne sera pas la solution aux problèmes des habitants de la ville de Saint-Brieuc

AddThis Social Bookmark Button

 

27/03/2014

Le FN n'est et ne sera pas la solution aux problèmes des habitants de la ville de Saint-Brieuc. La fédération UDB Rance-Penthièvre regrette cette triangulaire avec le Front National.

Le vote FN, c'est la centralisation à outrance avec toutes les conséquences que cela engendre. 

L'UDB, en qualité de parti de gauche bretonne écologique, ne peut comprendre l'existence d'un vote massif en faveur de l'extrême droite française dans une ville bretonne et bien au cœur de la région. La Bretagne pouvait s'enorgueillir de ne pas être vraiment "colonisée" par le vote FN jusqu'à présent.

 

C'est une décentralisation véritablement basée sur une région forte, qui seule, pourra permettre le développement des villes bretonnes et de la Bretagne toute entière. La ville de Saint-Brieuc, idéalement située entre les deux métropoles que sont Brest et Rennes, peut avoir son propre rayonnement sur toute la Bretagne.

Les briochines et briochins doivent comprendre que leur avenir passe par un vote progressiste de gauche, particulièrement en ces temps difficiles.

Nous appelons les électeurs à se déplacer massivement dimanche prochain pour le second tour des élections municipales.

20 février à Saint-Brieuc : Manifestation de soutien aux ex-salariés de Nutréa-Triskalia victimes des pesticides

AddThis Social Bookmark Button

 

06/02/2014

Manifestation de soutien aux ex-salariés de Nutréa-Triskalia, victimes des pesticides

Le jeudi 20 février 2014 à 14h devant le Tribunal des Affaires de Sécurité Sociale (Bd Sévigné à Saint Brieuc)

Gravement intoxiqués par des pesticides interdits, Stéphane Rouxel et Laurent Guillou ex-salariés de l'entreprise Nutréa-Triskalia de Plouisy dans les Côtes d'Armor mènent depuis trois ans un combat de tous les instants pour faire reconnaître leur maladie, exiger réparation et dénoncer le scandale sanitaire et environnemental que représente aujourd'hui l'utilisation irresponsable des pesticides dans l'industrie agroalimentaire.

Lire la suite : 20 février à Saint-Brieuc : Manifestation de soutien aux ex-salariés de Nutréa-Triskalia victimes...

Les fédérations UDB du Tregor-Goëlo et de Rance-Penthièvre souhaitent l'apaisement après la destruction du portique écotaxe de Lanrodec

AddThis Social Bookmark Button

  

04/11/2013

Alors que la manifestation de Quimper a réuni plus de 30.000 personnes pour défendre le droit de vivre, de travailler et de décider en Bretagne, la destruction de radars fixes et de portiques écotaxe continue et celui de Lanrodec disparait du paysage. Pour l'UDB qui avait salué les premières mesures d'apaisement du gouvernement AYRAULT (suspension de l'écotaxe, 15 millions d'euros débloqués pour un Plan d'avenir pour la Bretagne), il est urgent d'aller au-delà des intentions si le pouvoir central veut vraiment éteindre la révolte sociale par des mesures adaptées à la crise annoncée depuis des années, mesures adaptées à la Bretagne et à ses spécificités.

Lire la suite : Les fédérations UDB du Tregor-Goëlo et de Rance-Penthièvre souhaitent l'apaisement après la...

Eolien offshore : la maintenance à Saint-Quay est un choix stratégique

AddThis Social Bookmark Button

04/09/2013

L'UDB du Pays de Saint-Brieuc se félicite de la décision du Conseil Général et du Consortium "Ailes Marines" d'installer le port de maintenance des éoliennes offshore à Saint-Quay-Portrieux.

Pour l'UDB, le choix de Saint-Quay est le plus logique dans le cadre du développement du territoire du Pays de Saint-Brieuc comme de celui de la côte nord bretonne.
Cette implantation au coeur de la Bretagne Nord a vocation à irriguer l'économie bretonne et l'ensemble de la filière des énergies renouvelables.
La création de 140 emplois non délocalisables sur le territoire est un enjeu majeur. Il convient dès aujourd'hui de réfléchir aux effets induits en termes de formation, de sous-traitance... de projets complémentaires.
 
Pour l'UDB, Robert Pédron

Eolien offshore en baie de Saint-Brieuc: de l’énergie et des emplois

AddThis Social Bookmark Button


24/07/2013

La procédure de débat public autour du projet d’implantation de 100 éoliennes offshore en baie de Saint-Brieuc est close. L’enquête publique aura lieu dans quelques mois, elle permettra à nouveau l’expression citoyenne. La réunion publique de synthèse a montré que ce projet suscite encore des interrogations et aussi de farouches oppositions. Si certains questionnements sont légitimes, d’autres le sont moins… la défense de l’environnement servant parfois d’alibi aux tenants du statu quo.

Pour l’UDB, il convient de reposer le débat dans le contexte de la nécessaire transition énergétique.

La France a pris des décennies de retard principalement du fait du choix d’une politique du tout nucléaire.

Les énergies fossiles se raréfient et leur coût ne pourra qu’augmenter. Ces jours-ci, le prix du baril de pétrole repart à la hausse et c’est inéluctable. Il y a par ailleurs urgence à engager la sortie du nucléaire en rappelant que l’uranium n’est pas une ressource inépuisable.

La consommation d’électricité continue de croître, car la population augmente et de nouveaux usages voient le jour (numérique…).

Si tout le monde s’accorde à reconnaître l’urgence de la sobriété énergétique, il faudra plusieurs années et de lourds investissements pour obtenir des résultats significatifs. Par exemple, pour l’habitat qui représente près du tiers de l’énergie totale consommée en Bretagne, les estimations montrent qu’il faudra entre 25 ans et 35 ans pour obtenir une rénovation thermique efficiente des 1,6 millions de logements bretons.

Pour l’UDB, l’éolien offshore est pour la Bretagne une fantastique opportunité et un enjeu majeur.

S’il faut une politique très volontariste des économies d’énergies, il faut en parallèle développer l’ensemble du bouquet des énergies renouvelables. L’éolien offshore en fait partie. En Europe plus de 3.000 MW sont d’ores et déjà installés. Il est donc plus que temps d’agir.

Le projet de la baie de Saint-Brieuc contribuera à l’autonomie énergétique de la Bretagne. Les Bretons ont refusé à juste titre, à Plogoff comme ailleurs, l’implantation de centrales nucléaires. Il serait pour le moins contradictoire d’utiliser l’électricité nucléaire produite par nos voisins sans rien faire. Il faut aussi en finir avec le système centralisé de production et de distribution (dont le nucléaire est la caricature) pour favoriser au contraire la production d’énergie à un niveau local et régional ainsi que les "réseaux intelligents". 

Du point de vue de l’emploi et notamment de l’emploi industriel qui est la principale victime des délocalisations, l’enjeu n’est pas mince. La construction d’une partie des éoliennes en Bretagne créera des centaines d’emplois et pour le pays de Saint-Brieuc ce sont 140 emplois de techniciens de maintenance qui sont envisagés. Plus globalement, il convient d’emblée de positionner la Bretagne comme une région leader des énergies marines renouvelables.

Pour l’UDB, s’il n’est pas question de brader notre environnement, il n’est pas question non plus de faire de la Bretagne « un sanctuaire touristique ». Une Bretagne laboratoire de la transition énergétique et des énergies renouvelables, voilà un projet d’avenir, avec à la clef, des emplois durables pour notre jeunesse.

Pour l’Union démocratique bretonne,

Robert Pédron

UDB Saint-Brieuc. TGV Bretagne : une nouvelle bataille du rail !

AddThis Social Bookmark Button

 

21/06/2013

Selon des "indiscrétions"la commission "mobilité 21" présidée par Philippe Duron aurait rendu ses conclusions au sujet des grands projets d'infrastructures. Des conclusions qui, si elles se confirmaient, ne feraient qu' avaliser et renforcer la centralisation française. Car force est de constater que si la Bretagne n'est pas prioritaire, l'étoile ferroviaire, où tous les trains convergent vers Paris, héritée du 19ème siècle se trouve renforcée.

Selon le rapport, il est "tout à fait légitime de rechercher pour les territoires bretons des liaisons plus performantes avec Paris" ! Ainsi donc, pour cette commission, le seul intérêt de ces lignes serait de rapprocher la Bretagne de Paris, le centre du monde ? Pour l'UDB, l'enjeu de BGV était autant d'arrimer la Bretagne aux autres régions Françaises que d'irriguer les territoires bretons entre eux, de rénover et d'adapter le réseau ferré. En d'autres termes, d'abord rapprocher Brest et Quimper de Rennes et de Nantes, et réciproquement. La cohésion du territoire breton est un combat qui ne tolère aucune concession.

Pour le territoire de Saint-Brieuc, situé au cœur de la Bretagne, l’amélioration des déplacements via le train est essentiel, non pas tant pour gagner quelques minutes pour aller à Paris, mais l’enjeu majeur est de se rapprocher des autres territoires de Bretagne. Le refus de considérer le projet Bretagne dans sa totalité est un recul, et un frein pour le développement du pays de Saint-Brieuc.

Alors que des budgets considérables ont déjà été engagés par la Région Bretagne pour la LGV, et par d'autres collectivités bretonnes pour financer les PEM-Pôles d'échanges multimodaux, que les entreprises attendent impatiemment ce chantier, l’État prouverait une nouvelle fois que sa seule ambition est de faire de Paris "une grande métropole mondiale" au détriment des autres territoires. 

Si l'Etat persiste à donner aux régions déjà riches et à abandonner les territoires les plus fragiles, peut-on encore parler d'égalité, de justice et de solidarité républicaines ? 

* : BGV = Bretagne à Grande Vitesse

UDB Saint-Brieuc. Fin de Chaffoteaux : écœurant et inhumain. Pour l’UDB, il faut saisir la justice.

AddThis Social Bookmark Button

 

14/06/2013

La mauvaise nouvelle est tombée la semaine dernière, le groupe Ariston, propriétaire de l’usine de Chaffoteaux, a annoncé la fermeture définitive du site de Ploufragan. Le groupe italien met en œuvre sa stratégie, de façon implacable et sans vergogne. 

Lire la suite : UDB Saint-Brieuc. Fin de Chaffoteaux : écœurant et inhumain. Pour l’UDB, il faut saisir la justice.

UDB Rance-Penthièvre. Oui à l’égalité des droits – l’UDB appelle à manifester samedi 2 février à Saint-Brieuc

AddThis Social Bookmark Button


31/01/2013

L’ouverture à toutes et tous du mariage et de l’adoption figuraient très clairement dans le programme du Président François Hollande. Le projet de loi, présenté le 7 novembre dernier en conseil des ministres est débattu en ce moment à l’Assemblée Nationale.


Pour l’Union démocratique bretonne, tous les couples, tous les enfants, toutes les familles de France doivent pouvoir être reconnus et protégés de façon égale. Il s’agit d’un débat concernant une institution républicaine et laïque.
Nous demandons donc au gouvernement et aux député-es de tenir, avec volontarisme et enthousiasme, l’engagement du Président de la République et de voter la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Voter cette loi, c’est faire honneur à la République Française et à ses valeurs d’égalité, de liberté et de respect.


L’UDB appelle donc au rassemblement pour dire « oui à l’égalité des droits », le samedi 2 février à 15 heures, à Saint-Brieuc, place de la Liberté.


Pour l’UDB, Robert Pédron

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs