Intervention d'Ana Sohier au conseil municipal de Rennes

AddThis Social Bookmark Button


Le 26 juin 2016


Mme La Maire, chers Collègues,

 

Alors que nos nouveaux députés sont installés à l’assemblée nationale, et que le nouveau gouvernement nous prépare l’intégration des dispositions de l’état d’urgence dans le droit commun ou la révision du code du travail par ordonnances, je souhaitais intervenir pour rappeler que notre conception de la démocratie est à 100 lieues de ces considérations actuelles.

 

L'actualité nous hurle que ça s'engage mal, mais depuis quelques temps nous avions déjà les prémices d’une politique libérale destructrice de droits acquis de longues luttes. Nous vivons un retour en arrière, la France qui ose encore s’afficher comme pays des droits de l’homme est bien loin de l’idéal qu’elle promeut. Même Jacques Toubon s’inquiète des atteintes aux droits fondamentaux, comme à Calais où les associations sont empêchées de venir en aide aux exilés qui ont des conditions de vie inhumaines et ou la fourniture d’eau potable a été interdite le 31 mai dernier.

 

Le nombre important de votants s’opposant au Front National et votant pour « En Marche » au second tour de l’élection présidentielle sous prétexte que nos libertés fondamentales seraient menacées, nous montre l’impasse dans laquelle le système français coule.

 

Les démocrates de gauche qui s’opposaient précédemment à ce genre de système ont été absorbés, il n’y a plus de force d’opposition qui tienne la marée. Pour certains, le seul recours serait d’aller dans le rue, mais nous ne pouvons considérer que ce soit la seule solution. Le risque est maintenant d’être dans un rapport de force excluant tout type de débat démocratique. Ce type de populisme n’est pas la réponse concrète qui nous permettra de repenser le système. Peut-être s'agirait-il enfin d'œuvrer avec le citoyen pour que le monde de demain soit plus démocratique et plus en phase avec la vie quotidienne des habitants.

 

La fabrique citoyenne promue par la ville de Rennes était bien partie, mais ne faudrait-il pas accélérer pour co-construire réellement l’intégralité des politiques publiques avec les citoyens et les acteurs.

 

Les institutions sont en crises et l'urgence n'a jamais été aussi importante de s'unir pour qu’une vraie vie démocratique voit le jour. Nous sommes clairement dans une impasse de pensée politique, le renouvellement s’engagera quand l’intérêt général ne se focalisera pas sur le seul critère de la croissance économique pour penser le progrès social. Heureusement, certains l'ont compris, nous aurons 3 députés Corses qui pourront œuvrer en faveur des droits fondamentaux des peuples et des territoires à l’assemblée nationale.

 

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Tweets des élus

Ana SOHIER

RT @mustefaebdi: historic phase of #Kurds as 1st of3 stages communes elections in the Jazira Kobani afrin of Democratic Federation of North…

Ana SOHIER

RT @NilCaouissin: Trop peu de dirigeants politiques européens et français osent le dire. C'est grave. L'Europe est attaquée sur ses bases:…

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs