Christian Guyonvarc'h appelle à manifester à Nantes le 19 avril

AddThis Social Bookmark Button

 

17/04/2014

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

Christian Guyonvarc'h, chef de file de la liste aux élections européennes "La Bretagne pour une Europe sociale" appelle à manifester pour la réunification de la Bretagne, à Nantes (44), le 19 avril.

Christian Guyonvarc'h appelle à manifester au Faou le 20 avril

AddThis Social Bookmark Button

 

17/04/2014

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

Christian Guyonvarc'h, chef de file de la liste aux élections européennes "La Bretagne pour une Europe sociale" appelle à manifester pour la sortie du nucléaire, le 20 avril au Faou (29).

Réunifions-la Bretagne

AddThis Social Bookmark Button

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

Sortons du nucléaire

AddThis Social Bookmark Button

You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video

Christian Guyonvarc'h, présent à Nantes le 19 pour la réunification de la Bretagne et le 20 au Faou pour la sortie du nucléaire

AddThis Social Bookmark Button

 

17/04/2014

Christian Guyonvarc'h, chef de file de la liste « La Bretagne pour une Europe sociale », manifestera à Nantes le 19 avril pour la réunification administrative de la Bretagne et le 20 avril au Faou pour une sortie du nucléaire civil et militaire.

Christian Guyonvarc'h, conseiller régional de Bretagne (rapporteur général du budget) et maire-adjoint aux finances de Guipavas, conduira la liste « La Bretagne pour une Europe sociale / Breizhiz dorn-ha-dorn gant pobloù Europa » aux élections européennes du 25 mai. Cette liste, initiée par l'Union démocratique bretonne (UDB) et qui comptera 50% de personnalités d'ouverture, sera rendue publique à la fin de la semaine prochaine.

 

Christian Guyonvarc'h sera à Nantes le samedi 19 avril pour participer au rassemblement en faveur de la réunification administrative de la Bretagne, organisé par Bretagne Réunie, 44=Bzh et Kevre Breizh. Il sera rejoint par plusieurs candidats de la liste « La Bretagne pour une Europe sociale » parmi lesquels Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne chargée des langues de Bretagne, Daniel Cueff, maire de Langouët (35) et conseiller régional, Paul Molac, député du Morbihan, et les « locaux de l'étape » Philippe Chon, viticulteur au Loroux-Bottereau (Sud-Loire), et Marie Levrel, benjamine de la liste (25 ans), conseillère principale d'éducation à Nantes.

 

Présent à tous les rassemblements en faveur de la réunification de la Bretagne depuis 1983, auteur des voeux votés par le Conseil régional de Bretagne depuis 2005, à l'origine de l'extension à la Loire-Atlantique des parcours de plusieurs manifestations sportives aidées par la Région Bretagne  (tour de Bretagne cycliste, tour de Bretagne à la voile), à l'origine aussi de la création d'une commission mixte qui réunit les exécutifs du Conseil régional de Bretagne et du Conseil général de Loire-Atlantique, Christian Guyonvarc'h déclare: « Le contexte politique n'a jamais été aussi favorable, avec le projet d'une Assemblée de Bretagne mis en avant par Jean-Jacques Urvoas et que nous appuyons, la réforme territoriale voulue par le Gouvernement et la proposition de loi déposée par Paul Molac. La réunification de la Bretagne est à portée de main. Le temps est venu de redonner à Nantes et au sud-Bretagne les moyens d'assumer leurs ambitions maritimes et internationales, pour une grande politique de l'emploi dans une Bretagne cohérente et solidaire ».

 

Le lendemain, dimanche 20 avril, Christian Guyonvarc'h participera à la 3ème édition du rassemblement antinucléaire du Faou (à l'entrée de la presqu'île de Crozon) organisé par le collectif « Nukleel er-maez! / Nucléaire, dehors! », dont l'UDB fait partie. Déjà présent aux deux premières éditions en 2012 et 2013, il viendra rappeler son engagement constant pour une sortie du nucléaire civil et militaire. Christian Guyonvarc'h déclare: « Je suis partisan d'une culture de paix et d'une Europe fédérale. Comment avancer vers une Europe plus solidaire si certains Etats membres se réservent le droit de faire peser la menace du feu nucléaire? S'agissant du nucléaire civil, le dernier rapport de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) souligne qu'un accident grave est « possible en France et en Europe ». Près de 30 ans après la fin d'activité de la centrale de Brennilis, son démantèlement n'est toujours pas terminé. La loi de transition énergétique qui devrait être votée cette année en France doit dégager les moyens d'une alternative fondée sur les énergies renouvelables, des technologies plus économes en énergie et des comportements plus sobres. En Bretagne les chantiers de la construction durable, des énergies marines et de la méthanisation en cogénération sont prioritaires ».

 

Christian Guyonvarc'h

La Bretagne pour une Europe sociale

Et vous ?!

AddThis Social Bookmark Button

1000 soutiens pour Christian Guyonvarc'h : facebook.com/jevotekg - Comment faire ?

Trois entrepreneurs qui font vivre et travailler au pays sont sur la liste « La Bretagne pour une Europe Sociale »

AddThis Social Bookmark Button


14/04/2014

Vivre, travailler et décider au pays n’est pas qu’un slogan. C’est aussi la ligne de conduite de beaucoup d'entrepreneurs en Bretagne qui créent de l'emploi ici et développent une activité économique à visage humain, en lien avec le territoire et ses habitants dans le respect de l’environnement.


Trois de ces entrepreneurs ont accepté de se présenter sur la liste « La Bretagne pour une Europe sociale », pour porter témoignage qu'une économie au service des hommes et des territoires existe et peut se développer :


 

- Loïc Cheval, qui dirige une entreprise d’horticulture à Plougoumelen, entre Auray et Vannes. Ce chef d'entreprise, engagé à la FNSEA 56, a participé à la négociation d’une convention collective améliorant les droits des travailleurs agricoles. Engagé dans une écologie pragmatique, il développe différentes méthodes pour limiter au maximum l’empreinte écologique de son exploitation.

[LIRE LA BIOGRAPHIE DE LOIC CHEVAL]




 

- Philippe Chon, viticulteur dans le Pays du Vignoble Nantais, dirige une exploitation au sud de la Loire. Il affirme avec force le caractère breton du vin qu'il produit.. Il défend ainsi un lien entre sa production et le territoire, en lui donnant une véritable plus-value.


[LIRE LA BIOGRAPHIE DE PHILIPPE CHON]

 

 


 

- Loïc Berthelot dirige la cidrerie « Coat-Albret » à Bédée, près de Montfort-sur-Meu, entre Dinan et Rennes. Il inscrit son activité dans un lien fort avec son territoire, les agriculteurs locaux et ses collègues cidriers. Fort de se son engagement pour préserver l’environnement, il utilise des méthodes de production équivalentes au bio et réutilise au maximum ses matériaux de production.

[LIRE LA BIOGRAPHIE DE LOIC BERTHELOT]

 


La présence de ces trois entrepreneurs sur la liste bretonne aux élections européennes montre que le slogan « vivre, travailler et décider au Pays » peut se réaliser tous les jours par des actions concrètes. Il faut lui donner un débouché politique pour qu'il puisse s’appliquer plus globalement dans notre société.



La liste « La Bretagne pour l’Europe sociale » défend une véritable représentation de la Bretagne au niveau Européen. Elle souhaite mettre fin au dumping social qui produit misère sociale et concurrence déloyale en harmonisant par le haut les conditions salariales dans l'Union européenne. C’est aussi une liste qui met en avant la nécessité pour la Bretagne de disposer de véritables compétences lui permettant d'inventer un modèle économique respectueux des hommes, des femmes et de leur environnement.




Loïc Berthelot, Cidrier (Bédée, Ille-et-Vilaine)

AddThis Social Bookmark Button


 14/04/2014

 

Loïc Berthelot est un entrepreneur qui a fondé et dirige l’entreprise Coat-Albret dont le cidre est bien connu dans toute la Bretagne.

Président pendant quinze ans du Syndicat des cidriers bretons, Loïc Berthelot produit son cidre à Bédée dans le Pays Rennais. Son entreprise est une application concrète du slogan de l’UDB « Vivre, travailler et décider au Pays ».

Coat-Albret récupère la production de 90 % des vergers du secteur (environ 15 km autour de Bédée) et un lien de confiance solide existe entre les paysans et Loïc Berthelot. Refusant de faire des plantations de vergers professionnels et intensifs mais aussi d’utiliser du concentré de pommes comme certains cidriers le font, il développe un produit de qualité, lié au territoire et dont la traçabilité est totale.

Sur les 350 000 bouteilles utilisées à l’année, 80% sont réutilisées et Loïc Berthelot travaille sur un modèle de bouteille unique en Bretagne, qui permettrait une réutilisation facile sur tout le territoire. Dans l’usine Coat-Albret, rien justement n’est rejeté. Une fois les pommes pressées, le marc est récupéré et donné à un groupement de paysans pour le bétail.

Malgré toutes ces précautions, le cidre Coat-Albret n’a pas le label bio, le coût de la certification bio pour plus de cent petits vergers étant trop important.

Loïc travaille en équipe avec des collègues, cidriers eux aussi. Pour lui, la concurrence n’a pas vraiment d’importance sur ce secteur : « Un mauvais cidre fait du tort à toute la profession, donc mieux vaut que le cidrier améliore ses méthodes ! »

En tant que patron, ses objectifs sont plutôt modestes : s’assurer un salaire, bien sûr, payer honnêtement ses employés et faire vivre les producteurs de leur travail. Sans oublier bien entendu le principal : assurer un produit de qualité pour les consommateurs. 

 

La liste "La Bretagne pour une Europe sociale", ce sont des entrepreneurs qui font vivre et travailler au pays.

Facebook  Youtube  Twitter  Google Plus  Flick’R

02.96.61.48.63

Nos campagnes
Avec l'UDB

L'Union Démocratique Bretonne

 

et l'UDB Jeunes

 

 

Régions et Peuples Solidaires • Alliance Libre Européenne

 

Député Paul MolacÉlus régionaux UDBÉlus municipaux de l'UDB

Mots-clefs