Profession de foi pour l'élection sénatoriale dans les Côtes d'Armor

AddThis Social Bookmark Button

 

17-09-2014

Profession de foi pour l'élection sénatoriale dans le Finistère

AddThis Social Bookmark Button

 

17-09-2014

UDB Finistère : Liste de l'UDB aux sénatoriales

AddThis Social Bookmark Button

 

15-09-2014

Le 28 septembre prochain aura lieu le premier tour des sénatoriales en Finistère. L'Union Démocratique Bretonne présentera sa propre liste.

Pour un Sénat comme « Assemblée des régions »

Ronan Divard, Géraldine Chéreau, Paul Guéguéniat, Anne-Marie Kervern

 

Par Typhanie Vigouroux

L’Union Démocratique Bretonne (UDB) a présenté ses candidats aux élections sénatoriales jeudi 11 septembre à Quimper. Ils font tous partie de l’UDB.

Attachés à une évolution des institutions, ils revendiquent un allié de poids à l’Assemblée Nationale :Paul Molac, député de la 4e circonscription du Morbihan.

 

Nous voulons une réforme territoriale démocratique et non technocratique.

 

Pour rappel, l’UDB est favorable à une assemblée de Bretagne. « Nous voulons une réforme territoriale démocratique et non technocratique », clame haut et fort Anne-Marie Kerven, adjointe déléguée à la mairie de Brest.
Ils participeront au rassemblement prévu le samedi 27 septembre à Nantes, pour la réunification de la Bretagne, veille du scrutin pour les élections sénatoriales.

Les six candidats

La tête de liste : Paul Guénéguiat, conseiller délégué au tourisme et au sport à la mairie de Saint-Yvi
Les titulaires :

  • Anne-Marie Kerven, adjointe déléguée à la mairie de Brest, en charge des droits et de la citoyenneté des personnes handicapées.
  • Ronan Divard, conseiller municipal à la mairie de Loperhet. Sans délégation.
  • Géraldine Chéreau, conseillère municipale, déléguée à la culture et la langue bretonne à la mairie de Quimperlé.

Les suppléants :

  • Christian Guyonvarc’h, adjoint à la mairie de Guipavas, vice-président de Brest Métropole Océane, en charge de l’urbanisme réglementaire et commercial.
  • Florence D’Herve, sans mandat, Carhaix.
Quimper, 29

 

Côté Quimper du 12 septembre 2014 : http://www.cotequimper.fr/2014/09/12/senatoriales-ludb-presente-sa-liste/

 Ronan Divard, Géraldine Chéreau, Paul Guéguéniat, Anne-Marie Kervern

Le Télégramme du 12 septembre 2014 : http://www.letelegramme.fr/bretagne/senatoriales-une-liste-udb-pour-un-senat-assemblee-des-regions-12-09-2014-10335809.php

L'UDB présente une liste en Ille-et-Vilaine pour les sénatoriales

AddThis Social Bookmark Button

 

15-09-2014

 

De gauche à droite: Pierrick Morin Nicolas Logeais, Valérie Coussinet, Jean-François Lugué, Éliane Leclercq, Herri Gourmelen. | Ouest-France

 

Pour un développement équilibré du territoire breton

 

Une région responsable

 

L'Union démocratique bretonne a décidé de présenter des listes dans les trois départements bretons concernés par les élections sénatoriales, afin de porter le projet de l'autonomie des collectivités et de l'égalité entre les territoires, objectifs abandonnés par les grands partis hexagonaux de toutes tendances politiques.

 

 

En Ille-et-Vilaine, la liste de l'UDB sera conduite par Jean-François Lugué, professeur et conseiller municipal à Redon.

 

 Face au projet de métropolisation, qui marginalise les 73 % de la population bretonne qui n'habitent pas sur le territoire d'une métropole, la droite ne peut porter d'alternative crédible : le projet métropoliste, d'inspiration libérale, est d'abord le sien.

 

 

 

 

 

 

Non au centralisme, source d'inégalités

 

Opposée depuis 50 ans au centralisme parisien, l'UDB rejette logiquement sa transposition au niveau régional. Les services et les activités doivent se répartir équitablement sur tout le territoire. Hiérarchiser les espaces, c'est hiérarchiser les populations qui y vivent.

 

Confier de nouvelles responsabilités à nos collectivités sans garantir leur autonomie fiscale, et tout en diminuant années après années les dotations d'Etat, revient à opérer une véritable recentralisation, surtout à l'heure où la France entière va payer pour le projet du Grand Paris.

 

L'UDB soutient une réforme des collectivités qui renforce la démocratie. Le projet d'Assemblée de Bretagne réunissant les cinq départements bretons permettra de rationaliser notre organisation tout en améliorant la lisibilité de nos institutions.

 

 

Pour l'autonomie régionale et le progrès social

 

Plus largement, les collectivités locales doivent gagner en autonomie et en responsabilité. C'est un enjeu démocratique, mais aussi économique et écologique : seuls des pouvoirs publics organisés au plus près des territoires seront en capacité de mettre en œuvre un développement local soutenable, réduisant notre consommation d'énergie et de matières premières tout en étant porteur de progrès social.

 

Nos régions, appuyées sur les pays et les intercommunalités, doivent avoir plus de pouvoirs. Elles doivent aussi voir leurs moyens renforcés.

 

 

Réunification de la Bretagne

 

Pour être réellement représentatives des populations, elles doivent fixer leur périmètre de manière démocratique. Un referendum sur la réunification de la Bretagne est la seule issue acceptable au débat sur la réforme de la carte régionale.

 

 

Les candidats de l'Union démocratique bretonne proposent donc aux grands électeurs d'Ille-et-Vilaine de voter pour une liste qui portera au Sénat une autre vision de la France : celle de l'égalité entre les territoires, de l'autonomie et de la responsabilité des collectivités locales, d'un lien renforcé entre élus et populations.

 

Lire l'article de presse de Ouest-France :

Ouest-France du 14 septembre : http://www.ouest-france.fr/elections-senatoriales-ludb-presente-une-liste-en-ille-et-vilaine-2824336

L'UDB présente une liste en Ille-et-Vilaine - Ouest-France du 14/09/2014

AddThis Social Bookmark Button

 

15-09-2014

 

De gauche à droite: Pierrick Morin Nicolas Logeais, Valérie Coussinet, Jean-François Lugué, Éliane Leclercq, Herri Gourmelen. | Ouest-France


L’Union démocratique bretonne est candidate, avec une liste menée par Jean-François Lugué, professeur et conseiller municipal à Redon.

« Pour un développement équilibré du territoire breton, une région responsable », c’est le nom que porte la liste de l'UDB aux élections sénatoriales en Ille-et-Vilaine. Elles se déroulent le 28 septembre, auprès d’un collège de grands électeurs.

Dans trois départements bretons

L’Union démocratique bretonne est candidate dans les trois départements bretons concernés,« afin de porter le projet de l’autonomie des collectivités et de l’égalité entre les territoires, objectifs abandonnés par les grands partis hexagonaux de toutes tendances politiques », expliquent ses responsables.

En Ille-et-Vilaine, la liste de six noms est composée de Jean-François Lugué, Éliane Leclercq, Herri Gourmelen, Valérie Coussinet, Pierrick Morin (élu écologiste à Vitré) et Nicole Logeais.

 

Ouest-France du 14 septembre : http://www.ouest-france.fr/elections-senatoriales-ludb-presente-une-liste-en-ille-et-vilaine-2824336

La Bretagne pour une Europe sociale / Breizhiz dorn-ha-dorn gant pobloù Europa

AddThis Social Bookmark Button

 

juin 2014 

=> dossier de présentation à télécharger - pdf

Communiqué du 26 mai 2014 :

Élections européennes, une sanction, deux leçons

La Bretagne n'a pas besoin d'un repli chauvin et nationaliste : elle a besoin d'ouverture sur le monde

http://www.la-bretagne-pour-une-europe-sociale.eu/


 

L'Alliance Libre Européenne et son groupe d'Eurodéputés

Alliance Libre Européenne. Succès pour les partis membres de l'ALE aux élections européennes

AddThis Social Bookmark Button

 

26/05/2014 

L'élection au Parlement européen de 2014 est un énorme succès pour les partis membres de l'ALE avec un total de 12 députés, contre sept précédemment.

Dans le cadre de notre couverture des élections voici un bref aperçu des résultats.

L'État espagnol est organisé en une seule circonscription, à l'échelle de l'État où les partis de l'ALE sont sur plusieurs listes.

Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) connait une victoire retentissante avec deux députés, le philosophe multilingue Josep Maria Terricabras sera rejoint par le vétéran de la politique Ernest Maragall. Le Secrétaire général de l'ALE Jordi Sole prend la relève de M. Maragall, après deux ans et demi.

Le résultat des élections en Catalogne envoie également un message important vers l'Europe avec 61% des électeurs catalans votant pour des partis pro-indépendance. En outre, le taux de participation était de 10% plus élevé en Catalogne qu'en Espagne ce qui souligne cet appui indépendantiste. À en juger par les résultats des élections, l'ERC est maintenant le parti à l'électorat le plus large en Catalogne à 23,6% battant la CiU (21,5%), en deuxième place.

Dans le Pays Basque, les partis de l'ALE forment une coalition "Les Peuples Décident", comprenant Eusko Alkartasuna, Aralar, le Bloc Nationaliste Galicien, ainsi que Sortu, le sortant Josu Juaristi. Le siège sera partagé avec l'ancienne députée européen Ana Miranda (BNG).

En Aragon et Valence, on a célébré la nuit dernière la victoire du nouveau venu Sebastia Jordi sur la liste Primavera Europea, comprenant les partis de l'ALE : Chunta Aragonista, le Bloc nationaliste Valencia.

Le Partido Andalucista croit son audience de 70 % par rapport à 2009.

La présidente du groupe de l'ALE au Parlement, Jill Evans, a remporté la plus belle victoire, pour le Pays-de-Galle : de 11% en début de campagne, elle maintient le siège au Plaid Cymru, grâce à la confiance de plus de 15% des voix, malgré la présence de UKIP.

En Ecosse, c'est le gouvernement écossais du SNP qui a remporté le plus de votes, avec Ian Hudghton et Alyn Smith. Ils gardent leurs sièges, un troisième siège est manqué de peu. En outre, le vote écossais indique une augmentation du vote pour les partis pro-indépendantistes ainsi qu'une progression des Verts écossais.

En Flandre, la Nouvelle alliance flamande (N-VA) connait un immense succès en augmentant leur nombre de députés de un à quatre avec Johan Van Overtveldt, Helga Stevens, Mark Demesmaeker, député européen sortant, et Louis Ide.

Le syndicat russe letton, dirigé par Tatjana Zdanoka, garde un poste de député avec 6,38% (9,9% en 2009).

Malgré une vigoureuse campagne de la fédération Régions et Peuples Solidaires, l'eurodéputé corse François Alfonsi n'était pas en mesure d'atteindre le seuil nécessaire pour l'élection dans la grande circonscription France-Sud-Est.

Le Parlement va maintenant connaitre un processus de négociations intensives ; les députés doivent finaliser leur groupe politique d'appartenance.

 

Un des premiers emplois pour les nouveaux députés de l'ALE sera de décider qui soutenir comme nouveau président de la Commission.

 

Cet article sur le site de l'ALE

Plus d'informations sur les partis de l'Alliance Libre Européenne sur nos réseaux sociaux et notre site web :

 

Le groupe ALE-Les Verts européens est le 4ème au Parlement européen

Jill Evans réélue au Parlement européen

AddThis Social Bookmark Button

 

26/05/2014

02.96.61.48.63

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB

• L'Union Démocratique Bretonne • L'UDB Jeunes • Régions et Peuples Solidaires • Alliance Libre Européenne • Le député Paul Molac • Les élus régionaux de l'UDB • Les élus municipaux de l'UDB •



Le blog des européennes 2014

Mots-clefs