L'UDB est écologiste

AddThis Social Bookmark Button

 

 

La défense de la nécessaire transition écologique de notre société dans tous les domaines. Le système productiviste qui consiste à toujours produire plus n’est en effet pas sans limite, les matières premières disponibles n’étant pas illimitées. La raréfaction des ressources qu’elles soient énergétiques (uranium, pétrole, gaz, charbon) ou minière doublé des conséquences de l’activité humaine sur l’environnement oblige à repenser nos modes de consommation. Anticiper la transition d’un modèle basé sur l’abondance vers un autre qui optimise et économise nos ressources est vital afin d’éviter d’emmener la population mondiale dans une impasse.

 

Une politique énergétique sobre et basée sur les énergies renouvelables. Pour l’UDB, économies d’énergie et sobriété énergétique, développement de l’ensemble des énergies renouvelables, décentralisation de la gestion et de la distribution, sont les 3 orientations majeures à mettre en œuvre. Dans ce cadre, l’UDB soutient un grand plan de rénovation thermique des logements fortement consommateurs d’énergie, l’ancrage d’une filière bretonne des énergies marines, éolien offshore, hydroliennes, une politique durable de l’énergie solaire et  la production locale de panneaux solaires…

 

L’UDB prône une sortie progressive du nucléaire, énergie limitée et dangereuses pour l’homme et l’environnement. L’UDB s’oppose également au projet de centrale électrique à Gaz de Landivisiau, coûteux, producteur de gaz à effet de serre et de nature à aggraver la dépendance aux importations d’énergies fossiles.

 

L’UDB milite pour une métamorphose du « modèle » agricole breton, pour un autre modèle agricole, lié au territoire, plus durable, plus autonome et économe. Un modèle qui partage le travail, répartit et valorise la production et permet l’installation de jeunes agriculteurs. Un modèle socialement plus juste qui dégage un vrai revenu pour les premiers acteurs que sont les agriculteurs.

 

Le retour à une eau de qualité et l’arrêt de la prolifération des algues vertes sont étroitement liés au changement de modèle agricole. L'eau étant une ressource indispensable à la vie, elle ne doit pas être considérée comme un bien marchand aux mains de sociétés privées dont le but est la rentabilité. L’UDB défend une meilleure maîtrise de la gestion de l’eau par les pouvoirs publics et revendique une compétence régionalisée en termes de politique de l’eau.

 

Stopper l’étalement urbain et l’artificialisation de l’espace qui consomment les terres agricoles est une des priorités de l’UDB. Une réflexion reste à poursuivre concernant les nombreux problèmes posés par les résidences secondaires.

 

Pour un service public régional des déplacements et transports. L’UDB veut développer une réelle cohérence et complémentarité de l’ensemble des modes de transports pour offrir aux Bretons des déplacements plus écologiques et moins chers. Pour ce faire, l’UDB réclame depuis des années un schéma breton des transports et déplacements.

 

L’UDB propose de réduire le nombre d’aéroports en Bretagne et de rationaliser leur exploitation et gestion, l’avion devant être réservé pour des déplacements longs et plutôt intercontinentaux. La question du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes (qui fait débat au sein de notre organisation) est à aborder au regard d’une double problématique, celle de la nécessaire rationalisation des modes de transports et celle d’un aménagement équilibré du territoire.

07 87 36 41 66

Facebook Youtube Twitter Google Plus Flick’R

Nos campagnes
Avec l'UDB


Mots-clefs